Actualités
Actualités
Mercredi le 16 juin 2021 (Nouvelle)
La Côte-Nord : Un potentiel nourricier à exploiter

Les partenaires de la Table Santé et Qualité de vie de la Côte-Nord, volet Saines habitudes de vie, lancent une publication d’envergure sur le système alimentaire de la région. Ce portrait, rendu possible grâce à un financement de la Société du Plan Nord, a permis de faire le bilan de différentes composantes du système alimentaire, allant du champ et de la mer à l’assiette des consommateurs, jusqu’à la valorisation des résidus, tout en tenant compte des particularités de chacun des territoires. L’objectif ultime de la démarche est de cibler les pistes d’amélioration les plus prometteuses qui permettront à la Côte-Nord de se développer comme une région nourricière distinctive. 

 

La production agricole : un secteur en développement
Même si l’industrie des produits marins occupe largement le marché de la production bioalimentaire de la région (la valeur des ventes de ce secteur est sept fois plus importante que les autres), la production agricole bénéficie d’un dynamisme renouvelé. En effet, une forte proportion des producteurs a déclaré avoir des projets de croissance. Plusieurs défis limitent toutefois leur capacité d’action, que ce soit l’éloignement de la région, son climat et le manque d’adaptation de certains programmes gouvernementaux à ces réalités. Il est à noter que des initiatives d’agriculture communautaire sont également présentes dans tous les territoires, un autre signe de l’effervescence de ce secteur.

 

L’accès aux aliments : toujours au cœur des priorités
Les données du portrait indiquent que 37 % de la population vit dans une zone de faible accès alimentaire, c’est-à-dire à plus d’un kilomètre d’une épicerie en milieu urbain ou à plus de 16 kilomètres en milieu rural. Des défis d’approvisionnement et de coût des aliments sont également vécus par plusieurs communautés de la région, en particulier celles qui sont situées dans les territoires isolés. À ce sujet, madame Ellen Ward, agente de planification, de programmation et de recherche au CISSS de la Côte-Nord soutient qu’« il est primordial de s’assurer que tous les Nord-Côtiers aient facilement accès à une alimentation saine, à un coût équitable. » 

 

Table bioalimentaire Côte-Nord

La mise en marché des produits locaux : une distribution régionale intéressante
À l’échelle régionale, un peu plus de la moitié des parts de ventes des producteurs agricoles sont réalisées sur la Côte-Nord. Même si les parts de mise en marché destinées au marché international sont plus importantes pour le secteur des produits marins, la mise en marché à l’échelle régionale est également pratiquée par plus de la moitié des transformateurs de produits marins.

 

La vente à la ferme et les marchés publics sont les principaux canaux de mise en marché utilisés par les producteurs. Plus de la moitié des commerces d’alimentation distribuent également des produits de la région. L’offre dans les restaurants est toutefois plus limitée, puisque moins de 20% des restaurants nord-côtiers en comptent sur leur menu.

Le transport des produits, autant à l’intérieur de la région que vers l’extérieur de celle-ci, est par ailleurs un enjeu important qui limite actuellement le potentiel de rayonnement des produits.

 

Une vaste démarche de mobilisation et de diffusion régionale et territoriale à venir
La mobilisation sur les enjeux du système alimentaire régional et territorial étant déjà bien présente, une démarche de diffusion du portrait sera mise en marche rapidement afin de présenter les faits saillants aux principaux acteurs concernés. Leur participation vise également à soutenir leurs propres chantiers en cours sur ces enjeux et à façonner des pistes d’action innovantes qui favoriseront l’accès aux aliments sains et locaux à la population nord-côtière. « Pour le comité de pilotage, il est clair que les acteurs à la base du système alimentaire de la région doivent être directement impliqués dans la recherche des solutions qui seront les plus adaptées à leur réalité », mentionne Adèle Lavoie, coordonnatrice du plan d’action régional pour la promotion des saines habitudes de vie. 

 

Le portrait complet ainsi qu’un sommaire sont disponibles ici.


- - -

À propos de la démarche de réalisation du portrait 
La démarche de réalisation du portrait a été pilotée par un comité de la Table Santé et Qualité de vie formé de Loisir et Sport Côte-Nord, du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, de la Direction régionale de la Côte-Nord du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, de la Table bioalimentaire Côte-Nord et du Centre d’expérimentation et de développement en forêt boréale

 

La firme MU Conseils, unité d’affaires de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, a assuré la réalisation du portrait avec le soutien de l’organisme Vivre en Ville, qui possède une notoriété importante dans le domaine des systèmes alimentaires durables au Québec.

 

À propos de la Table santé et qualité de vie de la Côte-Nord 
La Table Santé et Qualité de vie de la Côte-Nord réunit plus d’une soixantaine d’acteurs de la région qui ont comme mission de soutenir, dans chaque MRC et selon leurs différents enjeux respectifs, des regroupements territoriaux engagés dans le développement social et des communautés. Par l’union de leurs forces, les membres de la table souhaitent améliorer la qualité de vie de tous les Nord-Côtiers en suscitant ensemble la création et le maintien d’environnements favorables à la santé.